En ce qui concerne le statut actuel de Fear Factory, rien n’a beaucoup évolué ces dernières années. Le groupe a été en grande partie inactif aux yeux du public depuis qu’il a fini de tourner en 2016. Alors qu’ils faisaient partie des artistes initialement prévus pour le festival “Blackest Of The Black” de Glenn Danzig en mai 2017, le groupe a discrètement disparu de l’affiche bien avant que l’événement ait lieu.

En mai 2017, l’ancien bassiste du groupe, Christian Olde Wolbers, a déclaré que le groupe n’existait plus dans un message sur les réseaux sociaux avec le hashtag «#GrownAssMenThatCantWorkOutShit». Olbers lui-même n’était plus membre depuis 2006 à ce moment-là.

Une lueur d’espoir pour les fans est apparue en novembre 2018, lorsque le chanteur de Fear Factory, Burton C. Bell, a annoncé publiquement que le groupe avait terminé un nouvel album intitulé «Monolith» et qu’il avait été livré à leur label. À l’époque, il avait mentionné que certaines questions juridiques devaient être résolues avant d’aller plus loin.

Cependant, malgré le fait que Bell soit allé jusqu’à révéler l’artwork provisoire de l’album, le guitariste du groupe, Dino Cazares, ne semblait pas au courant de la sortie d’un nouveau disque quand un fan lui a demandé en février dernier. Puis tout est redevenu assez calme sur ce front jusqu’au 2 octobre, quand un fan a demandé à Cazares une mise à jour sur le nouvel album du groupe via Twitter, à laquelle Cazares a répondu très directement : “Il n’y a pas de nouvel album de Fear Factory.” Le tweet a depuis été mystérieusement effacé.

Comme le souligne theprp.com, Fear Factory a eu une histoire compliquée pendant des années et a vu divers line-ups se succéder, y compris sans Cazares, ce qui avait duré quelques années. Bell est resté la seule constante au cours de la carrière du groupe avec des factions d’anciens membres clés se disputant dans les coulisses.

Au final, les problèmes légaux de longue haleine au sein du groupe auraient émergé de ressentiments entre certains anciens membres et leur investissement quand ils ont intégré le groupe plus tôt dans leur carrière. Que ces rumeurs soient vraies ou non, elles ne seraient pas le seul casse-tête que le groupe ait eu à régler ces dernières années.

En avril dernier, une compilation des plus grands succès tirés des années Roadrunner Records du groupe intitulée «Linchpin» est sortie sans que le groupe y paticipe ou soit même au courant. En outre, aujourd’hui, plusieurs albums du groupe datant des années 2000 («Archetype», «Transgression», «Mechanize» et «The Industrialist») sont toujours absents des services de streaming et des détaillants numériques depuis quelque temps déjà.