Grey Daze – le groupe de Chester Bennington avant Linkin Park– vient de dévoiler le premier single de leur prochain album hommage, avec des parties vocales absolument incroyables du défunt chanteur.

Le morceau, à donner la chair de poule, porte le nom de « What’s In The Eye » et est accompagné d’une belle vidéo mettant en vedette de vieilles images de Chester. La chanson a été initialement enregistrée dans les années 90, mais a depuis été réécrite et remise à jour pour le prochain album de Grey Daze, qui devrait sortir ce printemps via Loma Vista.

” Au fil des ans, nous sommes devenus plus avertis, plus expérimentés et disposions de plus de ressources, nous avons donc décidé de choisir une sélection de chansons de nos albums sortis précédemment et de les réenregistrer comme ils auraient mérité de l’avoir été dans les années 90 quand nous les avons initialement écrits et sortis », a expliqué le groupe à propos de la musique qui sortira bientôt. «En février 2017, nous avons commencé à enregistrer et en juin, Chester et Sean ont annoncé la réunion, avec un concert prévu pour cet automne là. Malheureusement, comme nous le savons tous, cela ne s’est jamais produit. “

Le batteur de Grey Daze, Sean Dowdell, a déclaré à Kerrang! qu’il pense que Chester serait fier du travail que le groupe a fait pour créer cet album modernisé, tout en révélant ce qui est également à venir: «Il y a une profondeur dans les paroles de ce disque. Chester chante chaque mot comme s’il croyait que chaque émotion était liée. C’est doux-amer pour moi. Bien entendu c’est dû principalement au fait qu’il n’est pas ici pour partager cela avec moi. Mais je suis très fier de la façon dont nous avons géré ce projet. Nous avons mis près de trois ans à réaliser cet album après son décès. Je pense qu’il serait assez fier de ce que nous avons fait. “

« À l’adolescence, lorsque ces enregistrements ont été effectués, il avait cette incroyable voix brute et peu développée qui avait un ton incroyable», explique le fondateur et président de Loma Vista Recordings, Tom Whalley. «Il avait cette capacité à chanter de grandes mélodies rock rythmées par ce cri guttural distinctif. La voix de Chester avait une personnalité qui faisait de vous un croyant. En écoutant les nouvelles versions de ces morceaux, je pense que cela représente tout ce que les membres du groupe et la famille m’ont dit que Chester voulait réaliser en réenregistrant ces chansons. »