Lionheart est un groupe qui nous vient d’Oakland en Californie, cinq mecs qui se sont retrouvés en 2007 avec comme mission, faire du bruit bien vénère, bref se consacrer corps et âme au fameux hardcore, et après 8 sorties en 12 ans on peut même dire qu’ils ont redonné un peu de panache à la scène de la West Coast. La musique de Lionheart est hargneuse, groovy et directe comme un bon gros crochet du droit en pleine face, et avec des influences telles que Hatebreed, Terror, Madball et autres Comeback Kid ce n’est pas surprenant. Pas étonnant aussi que ce nouvel album sort sur l’excellent label Arising Empire (chez laquelle on retrouve également CRO-MAGS, Kadinja, Landmvrks, les Français Novelists ou encore Polar).

Après une pause d’un an en 2016 (bien mérité vu le rythme de tournées des garçons à cette époque), Lionheart a donc fait son retour sur la scène avec notamment l’excellent “Welcome To The West Coast II”, suite de l’EP sorti 3 ans auparavant et surtout une claque bien méchante qui a rassuré les fans concernant la ligne directrice de leur groupe préféré. Et avec le petit nouveau “Valley Of The Death” les amateurs de musique énervée vont être comblés. Avec 10 titres balancés en moins de 25 min, Lionheart nous offre du pur hardcore incisif et teigneux (voir un peu cliché pour être honnête)… A aucun moment la pression ne retombe, si vous cherchez de la nuance, de l’expérimentation ou quelques ballades, passez votre chemin, Lionheart ne fait pas dans la dentelle (comme dirait mon paternel / et il rajouterait “Mais arrête-moi ce bruit ! C’est quoi ? Du marteau piqueur et de la scie à métaux? Sont fous ces jeunes bordels !”). Parmi les sujets traités, ce n’est clairement pas la grosse fête… Rob Watson nous délivre des textes simples mais bourrés de sincérité sur la dépression, le mal-être et va même jusqu’à nous parler de son enfance pas forcément très funky sur le titre “Story From The Gutter”. Pour ce 5ème opus, le groupe a voulu également faire participer les copains : on retrouve Jesse Barnett le chanteur de Stick To Your Guns sur le titre “Rock Bottom” et le rappeur Mr Jet Black sur le morceau “Before I Wake”, bizarrement deux des meilleurs titres de l’album comme quoi, les potes sur un disque ça peut être une bonne idée.

Pas besoin de vous faire 30 pages sur cet album, “Valley Of The Death” est tout simplement un bon album de hardcore dans lequel on retrouve tous les codes du genre : l’énergie, la hargne, les breaks de mushparts qui vont bien secouer en concert… Bref tout est là ! Un bon coup de point dans les dents digne de ce que Lionheart a pu sortir auparavant, et avec “Valley of The Death” les concerts s’annoncent méchamment burnés et saignants.