The Get Up Kids est un groupe de rock américain. Ils existent depuis 1995, et ont joué un rôle majeur dans la scène emo. Ils se sont fait connaitre grâce à leurs prestations scéniques et en enchaînant les tournées. Ils ont joué aux côtés de groupes comme Green Day ou Weezer, avant de jouer leurs propres concerts en tête d’affiche à travers le monde entier. Si on oublie l’Ep “Kicker” sorti l’année dernière, ça fait huit ans que les Get Up Kids n’avaient plus sorti d’album. Le groupe nous livre ici, un sixième opus avec “Problems”.

Avec “Satellite”, on se retrouve 20 ans en arrière, du temps du second album des Get Up Kids, qui avait intronisé le groupe comme l’un des leaders de la scène emo-pop-punk. On y retrouve ce mélange de rythmes énergiques, de guitares tantôt calmes puis bien plus énervées, du chant mélodique couronné de refrains ultra pop. “The Problem Is Me” ou “Lou Barlow”, sont eux aussi dans la lignée des classiques des titres très efficaces des Get Up Kids.

On retrouve des guitares rigoureuses qui balancent aussi des mélodies percutantes, ce clavier taré qui balance des nappes mélancoliques et gluantes (mais ça a toujours été un véritable signe distinctif du groupe). La section rythmique est précise comme une horloge Suisse. Mais ce qui fait que ça marche, le ciment qui maintient l’ensemble, c’est la voix de Matt Pryor, aidé de Jim Suptic aux backing vocals. Ce timbre de voix si particulier est vraiment le truc en plus de ce groupe et cela fonctionne toujours, même après tant d’années.

“Satellite” et “The Problem Is Me” sont des morceaux très catchy alors que “The Advocate” nous emmène dans une ambiance envoutante. Les belles ballades sont aussi présentes avec “Salina”, “Your Ghost Is Gone” ou “Common Ground”.

On assiste à un come-back de tout premier ordre. 39 minutes de simplicité et d’efficacité. Les morceaux sont forts. Une belle émotion se dégage de cet album. Un très bon disque dans l’ensemble, qui montre que le groupe n’a pas pris une ride (musicale) en 20 ans !